Antarctic Treaty Consultative Meeting: toespraak van minister Didier Reynders

Datum: 22 mei 2013

ATCM – 36ème réunion des Parties Consultatives
Discours d’ouverture par S.E. M. Didier Reynders,
Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères
Palais d’Egmont – 22 mai 2013

Monseigneur,
Messieurs les Ministres,
Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
Mesdames et Messieurs les délégués,

En vous souhaitant la bienvenue dans cette enceinte, laissez-moi vous dire comme je suis heureux et fier d’avoir l’occasion d’ouvrir la 36ème Réunion des Parties Consultatives du Traité sur l’Antarctique, la 3ème ATCM organisée en Belgique. Je me réjouis que nous soyons d’année en année de plus en plus d’Etats concernés et impliqués dans la préservation du "Continent Blanc".

Permettez-moi tout d’abord de saluer tout spécialement Son Altesse Souveraine, le Prince Albert II de Monaco, engagé activement et intensément dans la protection de l’environnement, une action dont les effets sont déterminants pour l’avenir de l’humanité. La protection de l’environnement et le développement durable sont notre souci à toutes et à tous. La planète entière subit les effets cumulatifs du changement climatique résultant tant de causes naturelles et cycliques que de coups de butoir de l’activité de l’homme. Les conséquences globales sont dramatiques et variées et nécessitent plus que jamais la coopération internationale. C’est d’ailleurs l’esprit du Traité sur l’Antarctique qui nous réunit aujourd’hui.

Il y a un peu plus de cinquante ans, douze pays, qui avaient déjà tous une expérience depuis le XIXème siècle sur le Continent Blanc, se sont accordés pour définir une ligne de conduite dans la gestion de l’Antarctique, une des rares régions inaltérées et immaculées, un monde de neige et de glaces, décrété continent pour la science et la paix. Dès le XVème siècle, le passage du Cap Horn et du Cap de la Bonne Espérance démontra que la Terra Australis Incognita existait bel et bien.

Comme vous le savez, la Belgique, pourtant située à des milliers de kilomètres de là, a également apporté sa pierre à l’édifice polaire avec l’expédition multinationale et multidisciplinaire, il y a plus de cent ans, de la Belgica d’Adrien de Gerlache. Il s’agissait du premier hivernage en Antarctique et nous étions en 1897 !

Cette alliance des explorateurs et des scientifiques se poursuit de nos jours mais avec d’autres moyens: les communications et les progrès scientifiques ont gagné du terrain de manière colossale ouvrant de nouvelles perspectives pour l’action humaine. Le lien de la Belgique avec l’Antarctique s’est concrétisé en 1958 par la construction de la Base scientifique Roi Baudouin, remplacée ensuite par la Base scientifique Princesse Elisabeth dont l’inauguration a eu lieu en 2009.

Ladies and Gentlemen,

As long ago as 1908, traces of coal were already detected in the region. Explorations conducted since then have gradually uncovered the presence of many other minerals. The limitations on unrestrained exploration followed unrelentingly by commercial exploitation of the White Continent are currently not only legal but also technical in nature.

The issue of bio-prospecting is of major importance in the Antarctic Treaty System. Such activity is permitted if it is carried out in compliance with the obligation to make the findings of any research freely available. It remains to be seen to what extent the use of the results of scientific discoveries by patents, for example, is compatible with the exchange of scientific data. Since 2002, this theme has come up again and again on the agenda of the ATCM. However, there is an urgent need to settle the issue as it involves commercial activity primarily carried out by the private sector in an extensive and widespread manner.

Ever-increasing tourism, as well as non-governmental activities in Antarctica are also themes of interest to the Parties and have to be addressed in the ATCMs.

La recherche en Antarctique est sans doute l’activité la plus exaltante qui soit car elle a permis de faire des découvertes scientifiques prodigieuses qui nous aident à mieux comprendre le milieu terrestre, l’évolution des courants marins, ainsi que le comportement des vents autour du globe qui influencent la vie sur terre.

Les zones marines protégées constituent également un dossier crucial. Il importe de nous pencher avec toute l’attention nécessaire pour conserver les écosystèmes marins dans toute leur pureté afin d’empêcher la disparition de nombreuses espèces de poissons indispensables à la survie de l’homme. 

Dans tous ces domaines, que ce soit dans la recherche, la protection de l’environnement et la gestion du tourisme, la coopération internationale reste cruciale. Il en va de même pour les opérations de "Recherche et de Sauvetage". La coopération permet d’augmenter les chances de succès de telles missions, tout en réduisant les coûts qui actuellement sont prohibitifs.

Dans ce contexte, je voudrais souligner que la Belgique attache une grande importance à l’adoption d’un "Programme stratégique pluriannuel de travail" sur base du document introduit par l’Australie et la Belgique. Un tel programme stratégique permettra de rationaliser notre travail et ainsi de le rendre plus efficace. 

Monseigneur,
Mesdames et Messieurs,

Les études, les analyses et les conclusions scientifiques mènent à des décisions politiques qui influent sur le comportement social du citoyen et sur son destin. 

La responsabilité des scientifiques engage celle des gouvernants. Quand leurs messages parviennent aux dirigeants, ils conditionnent l’adoption de stratégies décisionnelles et déterminent les enjeux pour le corps social, la vie quotidienne du citoyen, bref, la communauté humaine sur toute la surface du globe.

Your Highness,
Ladies and Gentlemen,

You belong to an important multilateral forum for scientific and environmental affairs.

Your mission is as relevant as ever.
I express the hope for a constructive attitude from all delegations on the various topics of this meeting.

I encourage you to look at past successes and draw inspiration from these accomplishments to aim for the betterment of this world for the benefit of future generations.

Together, as responsible partners of the world community, we can make it happen.

I thank you for your attention and wish you all a productive Committee Meeting but also a very pleasant stay in Brussels !