Malaria: Blood, Sweat & Tears - Une exposition de photographies illustrant la lutte contre le paludisme ouvre ses portes à Abu Dhabi

Date: 09 mai 2014

Son Altesse Royale la Princesse Astrid s’est rendue à Abu Dhabi du 4 au 6 mai 2014 en tant que Représentante Spéciale du Partenariat Roll Back Malaria (RBM) pour la lutte contre le paludisme. Elle a assisté à l’ouverture de l’exposition « Malaria : Blood, Sweat and Tears ».

(5 mai 2014 - Abu Dhabi, EAU) Après la journée de lutte contre le paludisme (fixée chaque année le 25 avril), le Partenariat Roll Back Malaria (RBM) et le ministère de la Coopération internationale et du Développement des EAU accueillent l'exposition photographique Malaria: Blood, Sweat & Tears au Palais des Émirats (Salle de bal Etihad) à Abu Dhabi du 5 au 18 mai. Conçue par le célèbre photographe Adam Nadel, l'exposition illustre les succès remportés contre le paludisme grâce à la générosité de donateurs internationaux, tels les EAU, principaux soutiens financier du RBM.

Les images exposées illustrant certains des pays les plus touchés par le paludisme comme le Nigeria, l’Ouganda ou encore le Cambodge, transportent le spectateur dans un monde où une simple piqure de moustique peut entrainer la maladie, la mort et la désespérance économique dans des communautés déjà en difficulté. Le photographe Adam Nadel a souhaité à travers ses réalisations, montrer la relation complexe entre pauvreté et paludisme mais aussi le besoin du soutien international pour combattre cette maladie.  

Avec des images qui montrent certains des pays les plus touchés par le paludisme, tels le Nigeria, l'Ouganda et le Cambodge, l'exposition Malaria: Blood, Sweat & Tears transporte le spectateur dans un monde où une petite piqure de moustique peut causer – et a souvent cette conséquence – la maladie, la mort et la désespérance économique dans des communautés par ailleurs souvent en difficulté. Avec cette exposition, le photographe Adam Nadel cherche à illustrer la relation complexe entre paludisme et pauvreté, et le besoin de soutien international afin de combattre cette maladie.

Les photographies racontent des histoires très personnelles du spectre physique, économique et scientifique du paludisme, illustrant l'impact de la maladie sur les familles, les soignants, les chercheurs et les communautés locales. Les œuvres ont été choisies de manière à présenter l'histoire de la maladie, ses effets dévastateurs, et les efforts de la science pour trouver une issue.

Malaria: Blood, Sweat and Tears a été présentée pour la première fois lors de la journée mondiale de lutte contre le paludisme en 2010, au siège des Nations Unies à New York, en présence du Secrétaire général, Ban Ki-moon. Depuis, l'exposition a été vue par plus de 2 millions de personnes provenant de communautés du monde entier, et a emporté un grand succès auprès du public.

Présentée sous les auspices du Prince héritier d'Abu Dhabi et Commandant suprême adjoint des forces armées des EAU, son altesse le Général Mohammed bin Zayed Al Nahyan, l'exposition a été officiellement inaugurée à Abu Dhabi le 5 mars par son excellence Sheikha Lubna Bint Khalid Al Qasimi, ministre de la Coopération internationale et du Développement des EAU, et par Son Altesse Royale la Princesse Astrid de Belgique, représentante spéciale de RBM.

CITATION : Sheikha Lubna –  engagement des EAU dans la lutte contre le paludisme et importance de la présentation de l'exposition à Abu Dhabi.

Après son inauguration officielle, l'exposition Malaria: Blood, Sweat & Tears est ouverte au public jusqu'au 18 mai (10 H 00 – 22 H 00) au Palais des Émirats – Salle de bal Etihad (W. Corniche Rd., Abu Dhabi). Entrée libre.

# # #

À propos du paludisme

Avec le renforcement de la coordination entre les partenaires du RBM et l'assistance technique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), et grâce à l'augmentation du financement international de la lutte contre le paludisme, les interventions contre cette maladie ont atteint un niveau encore inégalé. Selon l'Organisation mondiale de la Santé, le taux de mortalité du paludisme a baissé au niveau mondial de 42% et de  49% pour l’Afrique depuis 2000, contribuant à une baisse de 20% de la mortalité infantile mondiale et permettant de réaliser des progrès en ce qui concerne les autres objectifs de développement. On estime que ces efforts collectifs ont permis d'éviter 3,3 millions de morts entre 2001 et 2012 – pour la plupart des enfants de moins de cinq ans, et pour 69% des cas de personnes provenant des 10 pays subissant la charge de paludisme la plus lourde en 2000.

Malgré ces avancées, presque la moitié de la population mondiale reste soumise au risque de paludisme, avec une estimation de 207 millions de cas d'infection dans le monde chaque année et 627 000 morts. Dans le monde, un enfant meurt du paludisme chaque minute. Près de la moitié des cas de paludisme se produisent dans des pays majoritairement musulmans appartenant à l'Organisation de Coopération Islamique (OIC). Alors que des progrès ont été réalisés dans ces pays, 12 pays membres de l'OIC figurent parmi les 20 pays les plus affectés par le paludisme, représentant près de 80% des cas au niveau mondial. En Afrique, où se produisent toujours 90% des décès liés au paludisme, la charge de paludisme se concentre principalement sur 23 pays de la région membres de l'OIC. 

Une augmentation du financement est cruciale pour les progrès à venir, étant donné que le financement international et interne actuel de la lutte contre le paludisme était de 2,5 milliards USD en 2012, soit moins de la moitié des 5,1 milliards USD que le RBM estime nécessaires chaque année jusqu'en 2020 pour permettre une couverture universelle des interventions de lutte contre le paludisme.

À propos des relations entre les EAU et le Partenariat Roll Back Malaria (RBM)

En 2010, sur décision de son altesse le Général Mohammed bin Zayed Al Nahyan, Prince héritier d'Abu Dhabi et Commandant suprême adjoint des Forces armées des EAU, les Émirats Arabes Unis ont joint leurs forces aux efforts mondiaux consacrés à la lutte contre le paludisme, avec un don de  91,25 millions AED (25 millions USD), sur 5 ans (2010-2014) visant à soutenir le travail du Partenariat Roll Back Malaria. L'aide financière apportée par les EAU au RBM vise spécifiquement à soutenir l'intensification de la lutte contre le paludisme au niveau mondial afin de permettre une meilleure contribution aux Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) mis en place par les Nations Unies à l'horizon 2015. Ce financement, qui cessera à la fin de 2014, a été fourni par l'Autorité de Santé d'Abu Dhabi au nom des Émirats Arabes Unis, qui a signé un accord avec RBM et a ensuite versé chaque année 18,4 millions AED (5 millions USD) au partenariat.

À propos de Adam Nadel

Le travail du célèbre photographe Adam Nadel a reçu les plus hauts honneurs du photojournalisme national et international et de différents concours de photographie d'art. Il a été exposé dans le cadre d'expositions solos dans des galeries et musées du monde entier, et ses œuvres ont été utilisées  pour des campagnes internationales pour les droits de l'homme, la prévention des maladies, et la protection de l'habitat. Photographe professionnel depuis 1992, il se lance en freelance en 1999 après avoir quitté un poste de photographe chez Associated Press pour mener à bien un travail de photographe indépendant présentant pour lui plus de sens.

Il a notamment reçu les distinctions et prix suivants : Premier prix du World Press Photo (Sports Feature 2003, Portrait Story 2004); Première place au Pictures of the Year International (News Picture Story 2002, Campaign Picture Story 2004, Portrait Story 2010, et Judges’ Special Recognition World Understanding Award 2010), une bourse de la New York Foundation for the Arts Fellowship in Photography (2006); une nomination Pulitzer; New York Times – The Face and Voice of Civilian Sacrifice in Iraq (2006); premier prix du concours de projets du Santa Fe’s Centre (2006); et une bourse de la Magnum Foundation Emergency Fund et une subvention de la National Science Foundation (2012), entre autres.

À propos du Partenariat Roll Back Malaria (RBM)

RBM a été fondé par l'UNICEF, l'OMS, le PNUD et la Banque Mondiale en 1998 en tant que cadre mondial de coordination de la lutte contre le paludisme. Aujourd'hui, le RBM est un partenariat mondial public-privé constitué de plus de 500 organisations de différents secteurs qui fournissent une plateforme neutre pour la construction d'un consensus, le développement de solutions aux défis de la mise en œuvre des interventions et stratégies de lutte contre le paludisme, qui promeuvent un engagement politique à haut niveau afin que la lutte contre le paludisme reste en tête de l'agenda mondial, et qui guident les progrès vers des buts universels.

Contact médias

M. Trey Watkins
Agent chargé des relations extérieures
Roll Back Malaria Partnership
+1 347 931 0667; kwatkins@rbmny.org

M. Robert Valadez
Agent chargé des relations extérieures
Roll Back Malaria Partnership
+971 (0) 52 923 6752; rvaladez@rbmny.org

M. Mohammed Shamsudeen
Ministère de la Coopération internationale et du Développement, EAU
+971 50 326 8203 ; Mohammed.Shamsudeen@micad.gov.ae