Didier Reynders salue l’adoption par le Conseil de sécurité d’une Déclaration sur le volet humanitaire de la crise en Syrie

Date: 03 octobre 2013

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders se félicite de l’adoption hier par le Conseil de sécurité d’une Déclaration présidentielle sur le volet humanitaire de la crise en Syrie.
 
Cette déclaration, initiée par le Luxembourg et l'Australie, met clairement en lumière la volonté de la communauté internationale d'accroitre l’accès humanitaire en Syrie. Elle souligne sans ambiguïté la nécessité pour toutes les parties de respecter le droit international humanitaire et d’assurer la protection du personnel humanitaire et médical ainsi que de leurs bâtiments et moyens de transport. La Déclaration en appelle aussi à mettre un terme à la militarisation des infrastructures médicales, des écoles et des centrales de distribution d’eau et aux attaques contres celles-ci.
 
Dans ses contacts à New York, en marge de la semaine ministérielle à l’occasion de l'ouverture de la 68ème Assemblée générale des Nations Unies, Didier Reynders avait plaidé pour saisir l’opportunité de l’envoi d’experts en armes chimiques en Syrie pour accroitre l’accès humanitaire, notamment en matière de soins de santé. Après l'adoption de la résolution 2118 du Conseil de sécurité et la décision du Conseil exécutif de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes chimiques (OPCW) visant à détruire l’arsenal chimique du régime syrien, le Ministre Reynders formulait l’espoir que le momentum ainsi créé pourrait être maintenu afin que d’autres développements positifs soient possibles, en particulier au plan humanitaire.
 
Sous l’impulsion de Didier Reynders, un appel de 28 Ministres de tous les continents avait été lancé le 21 septembre 2013 dans les médias internationaux, exhortant toutes les parties au conflit à autoriser et faciliter l'accès immédiat et sans entrave des secours humanitaires sur l'ensemble du territoire et à respecter le droit international humanitaire.
 
Le Ministre Reynders poursuivra ses efforts en vue d’assurer que ces développements positifs soient traduits par des effets réels sur le terrain.