L’UE veut protéger la biodiversité dans les pays en voie de développement

Date: 01 juillet 2014

EU Biodiversiteit

La Commission européenne lance une nouvelle initiative afin de mettre fin à la perte de biodiversité dans les pays en voie de développement. Sous le dénominateur de ‘Biodiversity for Life’, elle veut aider les pays les plus pauvres à protéger leurs écosystèmes, à lutter contre la criminalité de la faune et à développer des économies vertes. Pour la période 2014-2020, l’Europe prévoit un budget de 800 millions d’euros afin d’atteindre ces objectifs.

Le projet se focalise en premier lieu sur les pays les moins développés et les pays qui connaissent des points chauds de la biodiversité. Il s’agit des lieux avec les écosystèmes les plus riches, mais aussi les plus menacés. « La biodiversité et le développement sont étroitement liés et ils se renforcent souvent mutuellement », dit-on. L’Union européenne considère la conservation et la restauration d'écosystèmes comme une chance de générer une croissance, de créer des emplois et de repousser la pauvreté.

L’UE a délimité trois priorités pour l’initiative ‘Biodiversity for Life’. Elle souhaite ainsi promouvoir la bonne gouvernance des sources naturelles, garantir la sécurité alimentaire en veillant à des écosystèmes sains et imaginer des solutions qui sont basées sur la nature afin qu'une économie verte puisse se développer. En outre, elle prête également une attention particulière à la gestion de la faune sauvage. En Afrique surtout, elle veut mettre le holà à la recrudescence du commerce illégal d’espèces animales menacées.

L’Union européenne fournit la plus grande contribution financière pour la biodiversité aux pays en voie de développement. Rien qu’entre 2002 et 2012, la Commission européenne a soutenu des projets relatifs à la biodiversité pour 1,3 milliard d’euros. Les projets qui ont obtenu une aide étaient par exemple axés sur le maintien de la population d’éléphants, la fin du braconnage, la lutte contre l’exploitation illégale des forêts, etc. « Cette contribution a contribué à protéger les écosystèmes les plus riches et les plus menacés de la planète », déclare l'UE..

Source: VILT
Image: Wikipedia