Didier Reynders ouvre la conférence internationale sur la prévention des génocides à Bruxelles

Date: 31 mars 2014

BRUXELLES, 31 mars 2014 - A l'initiative du Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, le gouvernement belge organise aujourd'hui et demain à Bruxelles une conférence internationale sur la prévention des génocides. Ceci se fait en coopération avec l'Union africaine, l'Union européenne et les Nations Unies. Les représentants de plus de 100 Etats et organisations internationales y participeront. Le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, clôturera les travaux mardi.

Le président de la conférence, Didier Reynders, a déclaré dans son allocution d'ouverture : "Le nombre et le niveau des délégations représentées à cette conférence de deux jours démontrent l'importance de cette thématique et la nécessité de la mettre à l'agenda politique".

Plus de 500 participants venus du monde entier vont discuter des voies et moyens pour débarrasser l'humanité du fléau des atrocités de masse et des génocides, 65 ans après l'adoption de la "Convention des Nations Unies sur la prévention et la répression du crime de génocide" (1948). Des académiques, des experts juridiques, des représentants de la société civile et des parlementaires vont tenter de mieux comprendre l'information systématique et précoce des situations à risque. Ils feront des propositions pour les États, les organisations régionales et les Nations Unies. Comment désamorcer les situations de risque? Comment arrêter l'incitation à la violence avant qu'elle n'échappe à tout contrôle dans l'effusion de sang insensée et des atrocités de masse? Avec quels instruments juridiques et par quelle action politique?

Le Ministre Reynders a déclaré: "Convertissons maintenant notre engagement en actes concrets afin de prévenir le génocide et, encore mieux, l'interdire". Tous les participants seront rendus attentifs aux leçons de la Shoah, le génocide de Srebrenica de 1995 et le génocide de 1994 au Rwanda. La conférence est organisée à l'occasion de son vingtième anniversaire. "Nous le devons à la mémoire de ceux qui ont été victimes des atrocités de masse et des génocides. C'est notre devoir envers les générations futures afin d'éviter de futurs génocides", a déclaré Didier Reynders.

Remarques introductives du Ministre ReyndersNo label found for: as_externallink.alttag