Journée Mondiale de la Santé à la DGD

Date: 25 mars 2014

Séminaire

20 ans après la « Conférence internationale sur la population et le développement » :
Implications pour la Coopération belge au développement, et en particulier pour le secteur de la santé ?

Lundi 7 avril 2014
DGD (15 rue des Petits Carmes, 1000 Bruxelles), Salle DV01, 14h00 – 16h30


Contexte

A l’occasion de la Journée Mondiale de la Santé du 7 avril, la DGD ne veut pas rater l’occasion de mettre en exergue une des problématiques à l’actualité dans le secteur de la santé. Cette année, nous voulons mettre en lumière le vingtième anniversaire de la « Conférence internationale sur la population et le développement » (ICPD en anglais).

La conférence de 1994 constitue une étape importante pour les droits des femmes. L’égalité entre les femmes et les hommes n’y a pas été présentée uniquement du point de vue des droits humains universels, mais également comme une étape essentielle pour éradiquer la pauvreté et pour stabiliser la croissance de la population. Par le biais du programme d’action de la conférence, 179 États se sont engagés à atteindre :

  • un accès universel à la planification familiale et à la santé et aux droits sexuels et reproductifs ;
  • une égalité entre les femmes et les hommes, une autonomisation des femmes et un accès équitable à tous les niveaux  d’éducation pour les filles ;
  • la prise en compte de l’impact individuel, social et économique de l’urbanisation et de la migration ;
  • un développement durable et la résolution des problèmes environnementaux liés à l’évolution de la population.

En 2014, vingt ans après la conférence, le FNUAP (Fonds des Nations Unies pour la Population) a dressé un état des lieux de la mise en œuvre de ce programme d’action. Le rapport indique qu’au cours de ces vingt dernières années, des progrès réels ont été accomplis dans les domaines de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la santé publique et l’espérance de vie, de l’éducation, et de la protection des droits humains. On estime qu’un milliard de personnes ont vaincus l’extrême pauvreté, et que la croissance de la population continue à diminuer. Cependant, des défis majeurs persistent, et ce principalement parce que ces avancées sont réparties de manière de plus en plus inégale. De plus, de nouveaux défis voient le jour, comme la satisfaction des besoins spécifiques des jeunes (10-24 ans) qui sont de plus en plus nombreux.

Pour la Coopération au développement belge, la conférence ICPD a aussi joué un rôle important. Le programme d’action de la conférence a constitué la trame de la note de stratégie sur la santé et les droits sexuels – qui a été rédigée à la suite d’une résolution de la Chambre belge des Représentants en 2005. Depuis lors, la santé et les droits sexuels sont inclus dans la politique de coopération au développement de la Belgique, quel que soit le canal de coopération. En 2012-2013, la DGD a commandé à l’Institut de Médecine Tropicale une étude relative à la santé et aux droits sexuels et reproductifs au sein de la politique de la Coopération au développement belge et de la mise en œuvre de celle-ci. Enfin, ICPD continuera à jouer, à l’avenir, un rôle important dans la Coopération au développement belge.


Journée Mondiale de la Santé à la DGD

L’équipe santé de la DGD, en collaboration avec des collègues qui suivent les droits des femmes et des enfants, aimerait profiter de l’occasion de la Journée Mondiale de la Santé pour mettre en lumière certains thèmes issus du récent rapport sur ICPD. Pour cela, nous avons invité deux conférenciers à nous présenter, d’une part, l’approche basée sur les droits – qui semble être encore inconnue dans de nombreux endroits du monde –, et, d’autre part, le contexte spécifique des situations humanitaires. Dans le débat, nous essayerons de comprendre les implications de ce rapport pour la Coopération belge au développement en général, et pour le secteur de la santé en particulier. Cf. agenda ci-dessous.

Tout le personnel de la DGD, les membres de la plateforme Because Health, et plus largement les ANG intéressées par la thématique, sont cordialement invités à assister à ce séminaire.


Agenda

14:00 – 14:10 
Introduction : Peter Moors, Directeur Général DGD
14:10 – 14:25 
L’aspect « droits » dans « la santé et les droits sexuels et reproductifs » – Amnesty International
14:25 – 14:40 
L’approche « santé et droits sexuels et reproductifs » dans les états fragiles – Médecins Sans Frontières
14:40 – 14:55 
« La santé et les droits sexuels et reproductifs » : défi comme thème transversal dans la Coopération au développement ? – DGD
14:55 – 15:40 
Débat, avec modérateur : Olivier De Gomme, ICRH
15:40 – 15:45 
Conclusions – DGD

Réponse SVP avant le 2 avril : ignace.ronse@diplobel.fed.be.