La Belgique joue un rôle de premier plan dans le déploiement du service réglementé de Galileo

Date: 26 septembre 2013

Aux côtés du Royaume-Uni, de la France et de l’Italie, la Belgique est parmi les premiers pays à tester de façon indépendante le signal sécurisé (Public Regulated Service - PRS) de Galileo, le programme européen de navigation par satellites.

La Belgique est également en première ligne du point de vue technologique : des récepteurs de la société louvaniste Septentrio, mis au point dans le cadre d’un programme de l’Agence spatiale européenne (ESA), ont en effet été utilisés pour l’ensemble des tests réalisés au niveau européen.

La Belgique continuera à participer aux activités prévues dans le cadre du déploiement du PRS. Un premier test en mer sera effectué prochainement, sur un navire de la composante marine belge.
Selon la Commission européenne, le marché des produits et services de navigation par satellites pèsera 244 milliards d’euros en 2020. Galileo offre dès lors des possibilités très attrayantes aux scientifiques et chefs d’entreprise belges, entre autres via le « PRS Pilot Project » et les premiers services qui devraient être disponibles fin 2014. Il constitue l’un des volets du programme de recherche et de développement Horizon 2020 de la Commission européenne.

C’est grâce à une étroite coopération entre plusieurs services publics que les tests ont pu être réalisés. Financés par le SPP Politique scientifique (BELSPO), gestionnaire du programme spatial belge, ils ont été menés par l’École royale militaire et coordonnés par l’Autorité nationale de sécurité, autorité belge compétente (competent PRS Authority – CPA). Au niveau européen, les tests sont appuyés par l’Agence spatiale européenne (ESA) et la Commission européenne (DG Entreprise).
 
GALILEO

Galileo est un système de navigation par satellites de l’Union européenne, qui devrait permettre au Vieux Continent de ne plus être tributaire du GPS des États-Unis. Quatre satellites ont déjà été lancés. D’ici 2020, le programme devrait être pleinement opérationnel, avec 26 satellites en orbite. Le signal sécurisé du PRS de Galileo est hautement performant et s’adresse en priorité aux utilisateurs des services publics.
 
BELSPO

La Politique scientifique fédérale (BELSPO) compte environ 2 800 collaborateurs (personnel des institutions scientifiques compris) et gère un budget de quelque 500 millions d’euros. Ce service public mène des programmes de recherche (les pôles d’attraction interuniversitaires en sont un exemple bien connu), gère la participation belge à l’Agence spatiale européenne (ESA), valorise l’expertise et les collections de dix institutions scientifiques, collecte et analyse les indicateurs de recherche et de développement, et coordonne les efforts de recherche au niveau interfédéral et international, entre autres.
 
Autorité nationale de sécurité

L'Autorité nationale de sécurité (ANS) est l'autorité collégiale compétente pour délivrer ou retirer les habilitations, les attestations et les avis de sécurité. L’ANS assure en outre la gestion et le suivi en vue d’une sécurisation efficace des informations classifiées en Belgique. Cette autorité, composée de représentants de plusieurs autorités fédérales, est présidée par le SPF Affaires étrangères, où son secrétariat est établi.
 
Pour en savoir plus

European GNSS Agency : http://www.gsa.europa.eu/No label found for: as_externallink.alttag
Horizon 2020 : http://ec.europa.eu/research/horizon2020/index_en.cfm?pg=ncpNo label found for: as_externallink.alttag
BELSPO : http://www.belspo.beNo label found for: as_externallink.alttag
ANS : http://diplomatie.belgium.be/nl/over_de_organisatie/organogram_en_structuur/nvo/No label found for: as_externallink.alttag
Défense : http://www.mil.beNo label found for: as_externallink.alttag

Personnes de contact

Bruno Vermeire
Belgian Competent PRS Authority
Bruno.vermeire@diplobel.fed.be
02 5014573
 
Jozef Seghers
Belgian High Representation for Space Policy
Jozef.Seghers@belspo.be
0498 432 448