28 Ministres souscrivent à l’appel de Didier Reynders en faveur de l’accès aux soins de santé en Syrie

Date: 21 septembre 2013

Fin 2012, le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a pris une initiative humanitaire visant à améliorer l’accès aux soins de santé en Syrie. Lors du Forum Humanitaire Syrien du 19 février 2013, 55 Etats ont appelé toutes les parties au conflit à respecter le droit international humanitaire en matière d'accès aux soins de santé pour ainsi faciliter le travail des acteurs humanitaires.

Depuis, la crise humanitaire s’est malheureusement encore aggravée, notamment avec l’emploi d’armes chimiques. C’est pourquoi le Ministre Reynders estime qu’il faut redoubler d’efforts pour amener les parties à respecter d’urgence leurs obligations et à protéger l’assistance médicale et humanitaire en Syrie. La communauté internationale tout entière doit user de son influence sur les parties à cette fin.

Sous l’impulsion de Didier Reynders, un appel de 28 Ministres* de tous les continents a été lancé ce week-end dans les médias internationaux.  Cet appel exhorte toutes les parties au conflit à :

  • respecter immédiatement leur obligation de protéger les civils ainsi que le personnel médical, les infrastructures et les véhicules de transport sanitaires;
  • autoriser et faciliter l'accès immédiat et sans entrave des secours humanitaires sur l'ensemble du territoire;
  • garantir sans délai la sécurité et la sûreté des personnels humanitaires dans l'exercice de leurs fonctions.

Outre les efforts pour trouver une solution politique, le volet humanitaire reste plus que jamais d’actualité. Didier Reynders mettra à profit sa présence à l'Assemblée générale des Nations unies la semaine prochaine pour mobiliser la communauté internationale réunie. L’impact de cet appel s’en trouvera renforcé.

*  Australie, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Côte d’Ivoire, Croatie, Danemark, Egypte, Espagne, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Indonésie, Irlande, Kazakhstan, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Pays-Bas, Pologne, République tchèque, Slovaquie, Slovénie, Suisse et Thaïlande, ainsi que la Commissaire européenne K. Georgieva.