Le Ministre Reynders préoccupé par les condamnations d’employés d’organisations non gouvernementales en Egypte

Date: 05 juin 2013

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders est très préoccupé par la condamnation en Egypte de 43 employés d'organisations non gouvernementales égyptiennes et internationales. Les lourdes peines de prison que ces employés ont reçues pour leur travail au sein de ces ONG n'ont pas leur place dans une démocratie naissante.

En outre, ces peines de prison, atteignant cinq ans, ne sont pas en rapport avec les faits reprochés (travail sans autorisation). La fermeture des bureaux concernés et la confiscation des biens de ces organisations rendent impossible toute activité future. Cette condamnation disproportionnée, s’ajoutant au nouveau projet de loi sur le fonctionnement des ONG internationales, menace de limiter encore davantage la liberté d'expression et d’association en Egypte.

Le Ministre Reynders appelle le gouvernement égyptien à créer un dialogue ouvert et libre avec la société civile. Des organisations non gouvernementales fonctionnant librement sont en effet essentielles pour toute démocratie, ainsi que pour la promotion et la protection des droits et des libertés fondamentales.