Le Ministre Reynders sur la violence dans l’Est de la RDC

Date: 12 mars 2013

Le Vice Premier et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders s'inquiète de la reprise de la violence et des combats dans l'Est de la RDC.  Il souhaite rappeler que ce sont avant tout les populations civiles qui souffrent de cette situation et qu'il est dès lors urgent que les pourparlers en cours apportent rapidement une solution à la rébellion, afin de rétablir un Etat de droit et une stabilité dans les Kivus.
 
Le Ministre souhaite que l'Envoyé Spécial, qui devrait être nommé par le Secrétaire Général des Nations Unies dans les prochains jours, conformément à l'accord signé à Addis Abbeba, puisse entamer au plus vite son travail de promotion du dialogue entre les protagonistes de la région, afin de trouver une solution durable à cette instabilité.  Il rappelle le soutien de la Belgique à cette initiative.

Didier Reynders espère que les interrogations qui subsistent encore sur les aspects techniques de la Brigade renforcée au sein de la MONUSCO pourront rapidement être éclaircies afin d'appuyer ces efforts de stabilisation.

Outre cette sécurisation indispensable, la concertation nationale envisagée en RDC devra notamment apporter les réponses politiques nécessaires au rétablissement de l'Etat de droit dans l'Est.