Sous présidence belge, la 'Task Force for International Cooperation on Holocaust Education, Remembrance and Research' devient la 'International Holocaust Remembrance Alliance'

Date: 17 décembre 2012

31 Etats membres de la Task Force for International Cooperation on Holocaust Education, Remembrance and Research, 4 Etats observateurs et plusieurs organisations internationales se sont réunis sous présidence belge du 10 au 13 décembre à Liège.

Le Bourgmestre de la Ville de Liège et les Ministres-Présidents de la Fédération Wallonie Bruxelles et de la Communauté Germanophone ont accueilli les 200 délégués.

Des décisions importantes ont été prises durant cette session, sur la direction des travaux dans les années à venir:

  • Les priorités du Plan de travail pluriannuel ont été confirmées: recherche sur les killing sites (les lieux des tueries de masse de Juifs, Roms et Sinti en dehors des camps de concentration et d’extermination); l’accès aux archives publiques et privées contenant des documents et données en relation avec la Shoah; la recherche sur l’enseignement de l’Holocauste et l’organisation des journées de commémoration de la Shoah;
  • Attribution des ressources humaines et financières pour la recherche et l’organisation de conférences;
  • Interaction avec les travaux des groupes de travail existants (Académique, Education, Musées et Mémoriaux) et avec les Institutions spécialisées a été renforcée;
  • La Bulgarie rejoint le Portugal, la Turquie et l’Ancienne République Yougoslave de Macédonie (ARYM) comme Etat Observateur;
  • Le budget a été approuvé (chaque Etat Membre paie une cotisation annuelle de 30.000 euros) et le statut juridique a été consolidé;
  • Après des années de délibérations, la Task Force s’est finalement accordée sur un nouveau nom, plus adapté à la réalité actuelle: International Holocaust Remembrance Alliance (IHRA). Ce nom est visuellement soutenu par un logo conçu par Daniel Libeskind. 

La Présidence belge de l’IHRA se poursuit jusqu’en mars 2013. Le Canada s’est proposé d’assumer la présidence de mars 2013 à mars 2014.

La Présidence belge est une entreprise conjointe du Gouvernement fédéral (Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères) et des trois Communautés.

L’appui scientifique est assuré par les institutions non-gouvernementales et publiques, fédérales et fédérées exerçant des compétences dans le domaine de la recherche sur la Deuxième Guerre Mondiale et ses conséquences.