Rencontre entre Paul Magnette et le Ministre malien M. Tieman Coulibaly

Date: 20 septembre 2012

Le Ministre de la Coopération au développement Paul Magnette a rencontré ce mercredi 19 septembre le Ministre des Affaires étrangères en charge de la Coopération au Développement du Mali, M. Tieman Coulibaly. Cette rencontre intervient un mois après la formation du gouvernement d’union nationale chargé de stabiliser le pays et de rétablir l’ordre constitutionnel interrompu par le coup d’Etat de mars 2012 et dans le contexte de l’insurrection islamiste au nord du pays.

Dès le mois de mars 2012, le Ministre Magnette avait suspendu plusieurs projets d’appui au développement du Mali tout en garantissant la poursuite des programmes affectant directement la population malienne, comme la sécurité alimentaire ou l’aide humanitaire.

Les deux Ministres ont exprimé leur volonté commune de reprendre au plus vite l’ensemble des projets belges soutenant le développement du pays. Considérant la constitution récente d'un gouvernement d'union nationale, le Ministre Paul Magnette a indiqué que la mise en place d’un processus électoral transparent accélérerait très nettement le retour définitif des bailleurs de fonds au Mali. Paul Magnette a donc accueilli avec intérêt l’intention du Ministre Tieman Coulibaly de présenter, lors de l’Assemblée générale des Nations unies la semaine prochaine à New York, une feuille de route visant la mise sur pied d’un processus électoral.

Le Mali, comme l’ensemble de la région du Sahel, est également confronté à une insécurité alimentaire. Les conditions climatiques, la hausse des prix des denrées alimentaires et les conflits régionaux en sont les principales causes. Au Sahel, 18 millions de personnes, dont 1 million d’enfants, souffrent actuellement de malnutrition aiguë. Les dernières estimations montrent que près de la moitié des besoins (soit 600 millions €) n’a toujours pas trouvé de financement. La Belgique contribue actuellement à l’aide humanitaire au Sahel à hauteur de 30 millions € essentiellement dans un cadre multilatéral. Le Ministre Magnette s’est engagé à poursuivre l’effort en annonçant que les dossiers relatifs à un soutien supplémentaire étaient à l’étude au niveau administratif.

Lors de la session ministérielle de l’Assemblée générale des Nations unies à New York, le Ministre Magnette participera à la réunion à haut niveau visant à établir une stratégie intégrée pour le Sahel.