Le Ministre Reynders salue le signal fort de l'Assemblée générale des Nations Unies sur la Syrie

Date: 04 août 2012

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders salue l'adoption de la résolution de l'Assemblée générale des Nations Unies sur la situation en Syrie. Le Ministre Reynders est satisfait que la grande majorité des Etats membres des Nations Unies, 133 au total, ait voulu donner ce signal clair au régime syrien.


Grâce à cette résolution, le message de la communauté internationale est net: la violence doit cesser, les résolutions et les plans de l'ONU doivent être appliqués d'urgence et une transition politique doit commencer sans délai, sur la base du communiqué du Groupe d'action du 30 juin dernier.


Didier Reynders reste extrêmement préoccupé par la situation sur le terrain, en particulier dans et autour d'Alep. Une assistance humanitaire doit pouvoir être fournie à la population syrienne, et le cycle de la violence doit être brisé.


La résolution d'aujourd'hui est le résultat de l'impasse au sein du Conseil de sécurité. Pour Didier Reynders, cette résolution de l'Assemblée Générale ne soustrait pas les membres du Conseil de sécurité à leur responsabilité d'adopter une résolution sous Chapitre VII, qui permettrait à la communauté internationale toute entière d'adopter des sanctions contre le régime syrien.


La nécessité d'une résolution forte du Conseil de sécurité a également été répétée par l'Envoyé spécial Kofi Annan, lors de la présentation de sa démission au Secrétaire général Ban Ki-moon. Une démission que le ministre Reynders regrette. Tout comme la Haute Représentante Catherine Ashton, le Ministre Reynders souhaite exprimer sa gratitude à Kofi Annan pour ses efforts inlassables et le rôle positif qu'il a joué dans la recherche d'une solution diplomatique à la crise en Syrie. L'ancien Secrétaire général de l'ONU mérite le respect et les éloges de la communauté internationale dans son ensemble, a déclaré le ministre Reynders.