Bourses

Programme de bourses 2013: Renforcement des capacités institutionnelles et organisationnelles par la formation et l’acquisition de nouvelles compétences»


I. INTRODUCTION

Le programme de bourses est financé par la coopération belge dans le cadre d’un accord de coopération de gouvernement à gouvernement, c’est-à-dire une action de coopération bilatérale directe entre le Burundi et la Belgique, qui implique une stratégie concertée et une gestion conjointe du programme. Le but principal de ce programme est le renforcement des capacités institutionnelles et organisationnelles par  l’amélioration de la qualité du savoir-faire des ressources humaines. Dans ce cadre la coopération belge accorde au Burundi chaque année un montant important pour le financement de bourses d’études en vue de mieux faire face aux défis du développement.

Reconnaissant l’importance de valoriser le potentiel humain, en tant que moyen pour le renforcement des capacités institutionnelles et organisationnelles et comme garant d’un développement durable, la partie burundaise et la partie belge ont décidé, lors de la Commission Mixte, qui s’est tenue à Bruxelles le 22 octobre 2009, d’augmenter significativement le budget alloué au programme des bourses dans le cadre du Programme Indicatif de Coopération (PIC) pour la période 2010-2013. Le programme de bourses se concentre surtout sur trois secteurs prioritaires à savoir l’éducation, la santé et l’agriculture et porte une attention importante au thème de la gouvernance (Justice et réforme de la Fonction Publique). Dans ce programme, le volet « genre » est pris en considération: 50% des bourses octroyées sont destinées aux femmes. Les institutions visées sont en priorité les institutions publiques, sans exclure totalement la société civile et les entreprises privées. Les bourses sont gérées sur le terrain par la CTB (Coopération Technique Belge).

Le caractère individuel de l’ancien programme annuel de bourses hors projet a poussé la Coopération belge à penser à un système pluriannuel beaucoup plus institutionnel se basant sur les besoins réels du gouvernement burundais.


II. NOUVELLE APPROCHE BOURSES: « Renforcement des capacités institutionnelles et organisationnelles du Burundi par la formation et l’acquisition de nouvelles compétences.»

Le programme des Bourses prend la forme d’un programme bilatéral pluriannuel à partir de 2013, régi par une Convention spécifique et un Document Technique Financier spécifique. Une fiche d’identification pour la nouvelle programmation bourses est déjà prête, elle doit être approuvée par le comité des partenaires qui se tiendra au mois de juin 2013. L’année 2013 sera donc consacrée à l’identification et la formulation de ce nouveau programme en se focalisant particulièrement sur la stratégie, l’ancrage institutionnel, et l’identification des institutions de formation qui bénéficieront de son appui.

La nouvelle programmation de bourses se base principalement sur:

 Le Programme Indicatif de Coopération (PIC) 2010-2013,
 Les besoins en formations exprimés par la partie burundaise prioritairement dans les secteurs concernés par le PIC;
 Des offres de formations par des institutions burundaises avec un appui éventuel d’une institution de formation belge;
 Des offres de formations par des institutions dans différents pays partenaires de la Belgique;
 Des offres de formations par des institutions belges;

D’une manière générale, la nouvelle stratégie en matière de bourses sera constituée essentiellement par un plan de renforcement des capacités institutionnelles. Mais, dans certaines conditions et notamment dans le cas d’un accompagnement de sortie d’intervention dans un secteur, le programme peut être sollicité pour le renforcement organisationnel de structures locales, régionales ou nationales.

Dans la nouvelle programmation bourses, une attention particulière sera donnée aux cinq thèmes transversaux : (i) égalité entre hommes et femmes ; (ii) gestion durable de l’environnement et changements climatiques ; (iii) droits des enfants; (iv) économie sociale ; et (v) HIV/Sida.

Etant donné que les textes relatifs à cette nouvelle programmation ne sont pas encore prêts, l’année 2013 sera une année de transition entre les deux systèmes du programme bourses.  Les autres informations concernant la nouvelle programmation parviendront à la partie burundaise par le biais du Ministère des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale de la République du Burundi après signature des textes en préparation. Ces informations seront également postées sur ce site.

III. GESTION DE L’ANNEE DE TRANSITION ( PROGRAMME BOURSES 2013)

L’année 2013 est donc considérée comme une année transitoire entre l’ancien système et la nouvelle approche du programme bourses. Pour cette année de transition, la coopération belge a prévu une enveloppe pour des formations groupées de courte durée (maximum 6 mois) au niveau local, régional et international. Les demandes dans différents domaines (voir les domaines prioritaires et thèmes transversaux du PIC 2010-2013) doivent être  élaborées en concertation avec les programmes financés par la coopération belge, ce qui va dans le sens de la nouvelle philosophie d’intégration des outils de la Coopération Belge pour augmenter l’efficacité globale de nos interventions et réduire la dispersion. Aucune demande individuelle ne sera acceptée.