Didier Reynders plaide pour la relance des pourparlers de paix au Proche-Orient

Date: 28 avril 2014

Comme la Haute Représentante de l'UE Catherine Ashton, le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders se dit extrêmement préoccupé par les récents développements risquant de mettre en danger la poursuite du processus de paix entre Israéliens et Palestiniens à l'approche du délai du 29 avril 2014.

Le Ministre appelle les parties israélienne et palestinienne à prendre leurs responsabilités et à rester concentrées sur les pourparlers de paix. Les négociations restent la meilleure voie pour un accord définitif sur toutes les questions relatives au statut final. Chacun doit s'abstenir de prendre des mesures de nature à miner la confiance entre les parties et à mettre en danger la viabilité de la solution des 2 Etats.

Didier Reynders rappelle le soutien européen à la réconciliation intra-palestinienne derrière le solide leadership du Président Abbas sur base des principes énoncés dans son discours du 4 mai 2011. Tout nouveau Gouvernement palestinien devra ainsi impérativement respecter le principe de non-violence et rester engagé en faveur d'un règlement pacifique négocié, tout en reconnaissant l'Etat d'Israël et en acceptant les précédents accords et obligations.