Soins de santé en danger

Date: 04 février 2014

La Belgique co-organise, avec le CICR et la Croix-Rouge de Belgique, un atelier d’experts sur un des thèmes de cette problématique.

« Les soins de santé en danger » (SSED) est un projet dirigé par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), qui vise à améliorer l’accès à des soins de santé efficaces et dispensés en toute impartialité pendant les conflits armés et autres situations d’urgence.

La question de la sécurité du personnel, des installations et des véhicules médicaux est d’une importance fondamentale pour les blessés et malades et constitue une préoccupation majeure du droit international humanitaire (DIH) depuis l’adoption de la Convention de Genève initiale de 1864. Il s’agit aujourd’hui de l’un des problèmes humanitaires les plus pressants et les plus courants dans l’ensemble du monde; mais il est largement méconnu.

Fort de ce constat, le CICR s'est fixé comme objectif de rechercher des propositions concrètes visant à améliorer la protection des soins de santé.

Une série de consultations d’experts a donc été organisée par le CICR au niveau mondial, abordant sept grands domaines dont entre autres les pratiques militaires comprenant la doctrine, l’enseignement, la formation, les ordres opérationnels et les règles d’engagement ; les responsabilités et les droits du personnel de santé ; La sécurité physique des installations de soins de santé ; les cadres normatifs et procédures nationaux, y compris les sanctions.

Un de ces atelier d’experts, ouvert par le Président du CICR, M. Peter MAURER, la Vice-Présidente nationale de la Croix-Rouge de Belgique, Mme Christ’l JORIS et le Vice-Premier Ministre Didier REYNDERS, vient de se tenir en Belgique les 29, 30 et 31 janvier 2014 sur les mesures nationales à prendre pour la mise en œuvre des règles internationales pertinentes en vue de faciliter l’accès à des soins de santé impartiaux dans des conflits armés et d’autres situations d’urgence.

Il réunissait des experts d’autorités nationales d’une trentaine de pays de toutes les régions du monde et d’autres experts provenant d’organisations possédant une expertise particulière.

L’atelier a été organisé conjointement par la Commission interministérielle belge de droit humanitaire, le Comité International de la Croix-Rouge et la Croix-Rouge de Belgique, avec le soutien du Ministre de tutelle de la Commission interministérielle belge, le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, qui a notamment mis le Centre de Conférences et le Palais d’Egmont à la disposition de l’atelier.

Le CICR résumera les résultats des discussions dans un document de travail qui contiendra également les principales recommandations.

Les recommandations des Workshops seront donc synthétisées vraisemblablement par une conférence intergouvernementale ad hoc convoquée par le CICR, et présentées dans le rapport que ce dernier adressera  à la 32e Conférence Internationale de la Croix-Rouge, fin 2015.