35.635 signatures pour soutenir l’éducation dans la réponse humanitaire

Date: 24 janvier 2014

35.635 signatures pour soutenir l’éducation dans la réponse humanitaire

Partout dans le monde, les enfants ont tous le même souhait : aller à l’école. Or, à un an des Objectifs du Millénaire pour le Développement, 57 millions d’enfants ne sont toujours pas scolarisés et 28 millions d’entre eux vivent dans des pays touchés par un conflit. L’éducation est trop importante pour être mise en attente, en particulier pendant et au lendemain d’un conflit ou d’une crise humanitaire. On mesure dès lors l’ampleur du défi que doivent relever sur le terrain les acteurs du développement intervenant dans ce domaine. C’est à ce titre, qu’UNICEF Belgique a remis à Jean-Pascal Labille, Ministre de la Coopération au Développement, une pétition en faveur de l’éducation dans les situations d’urgence.

La Belgique accorde en effet une grande importance à l’éducation, qui est par ailleurs un secteur prioritaire de la Loi relative à la Coopération au Développement. Une conférence sur « L’éducation dans les urgences humanitaires et les situations de conflit » avait été organisée à Bruxelles le 7 mars 2013 et le Ministre de la Coopération au Développement avait pris part au side-event « Education cannot wait : Call to action » à New York, le 23 septembre dernier.

Pour Jean-Pascal Labille, Ministre de la Coopération au Développement : Une crise ou un conflit peut avoir un impact très lourd sur l’éducation des personnes les plus pauvres et les plus vulnérables. Or, sans éducation, il ne peut y avoir de développement ou d’harmonie sociale. Il faut dès lors veiller à soutenir l’éducation le plus tôt possible dans le processus de reconstruction. Ce secteur mérite pleinement qu’une attention toute particulière lui soit portée dans le cadre de l’action humanitaire.

35.635 signatures pour soutenir l’éducation dans la réponse humanitaire

Cette pétition conclût une Campagne intitulée « Apprendre pour survivre », lancée il y a trois ans par UNICEF Belgique. L’organisation s’était engagée à montrer à l’opinion publique que tous les enfants avaient le droit d’aller à l’école, et particulièrement ceux vivant dans des pays touchés par des conflits ou des catastrophes. La pétition visait également à soutenir sa demande en faveur de l’éducation dans les urgences (www.unicef.be/fr/page/ecolesdurgenceNo label found for: as_externallink.alttag). 

A l’issue d’une réunion d’experts en éducation dans les situations d’urgence organisée au Cabinet du Ministre, Yves Willemot, Directeur général d’UNICEF Belgique a remis à ses représentants un montage symbolique réalisé par les élèves de l’école des devoirs de Châtelet en utilisant les bulletins de pétition récoltés depuis 3 ans. Comme l’explique M. Willemot : « Par leur signature, 35.635 citoyens demandent au Ministre de la Coopération de mettre tout en œuvre pour qu’on accorde plus d’attention et de moyens à l’éducation dans la réponse humanitaire ». Un appel bien compris par le Ministre qui, au nom de la Belgique, s’est engagé à maintenir l’engagement belge en la matière, par le biais de sa coopération internationale et son aide humanitaire.