Didier Reynders salue la décision du Conseil de sécurité sur les armes chimiques en Syrie

Date: 28 septembre 2013

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders se félicite de l’adoption de la résolution 2118 par le Conseil de sécurité visant à détruire l’arsenal chimique du régime syrien. Avec la décision du Conseil exécutif de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes chimiques (OPCW), il s’agit d’une étape majeure dans la neutralisation de ces armes de destruction massive dont le Conseil de sécurité reconnait que l’utilisation constitue une menace pour la paix et la sécurité internationales. Il est maintenant essentiel que le régime coopère pleinement avec les Nations Unies et l’OPCW sans quoi de nouvelles mesures du Conseil de sécurité sous Chapitre VII seront indispensables.

Le Ministre Reynders salue également l’accord intervenu pour endosser le communiqué de Genève de juin 2012 et l’annonce de la tenue d’une Conférence à Genève d’ici la mi-novembre. Seule une solution politique permettra en effet de mettre fin à la crise syrienne. Didier Reynders exhorte toutes les parties à participer de manière constructive et sérieuse au processus de Genève II dans l’intérêt du peuple syrien.

A New York, en marge de la semaine ministérielle à l’occasion de l'ouverture de la 68ème Assemblée générale des Nations Unies, Didier Reynders a plaidé dans ses contacts pour saisir l’opportunité de l’envoi d’experts en armes chimiques en Syrie pour accroitre l’accès humanitaire, notamment en matière de soins de santé.

Le Ministre Reynders avait toujours appelé le Conseil de sécurité à prendre ses responsabilités et est satisfait qu’un accord ait enfin pu être conclu entre ses 15 membres. Il espère que le momentum actuel pourra être maintenu afin que d’autres développements positifs soient possibles, tant sur les plans politique qu’humanitaire.