La Belgique présente aux Nations unies un rapport intermédiaire pour son examen périodique universel

Date: 24 septembre 2013

Le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, se réjouit de voir la Belgique soumettre de ces jours-ci un rapport intermédiaire à l’Office des Nations unies à Genève dans le cadre de son examen périodique universel (EPU).

L’EPU est un mécanisme d’évaluation par les pairs du Conseil des droits de l’homme, mené par les États, qui évaluent la situation des droits de l’homme sur leurs territoires respectifs par le biais de questions et de recommandations. Dans le cadre de son EPU, la Belgique a accepté, en mai 2011, 88 recommandations portant sur des questions diverses liées aux droits de l’homme sur le territoire belge. Notre pays a profité de l’occasion pour s’engager volontairement à présenter un rapport intermédiaire en septembre 2013 sur le suivi de ces recommandations.

Le rapport en question a été transmis à l’Office des Nations unies à Genève le 20 septembre, sous la forme d’un tableau synoptique auquel ont contribué toutes les entités fédérales et fédérées concernées. Au stade du projet, le rapport avait été soumis pour consultation à la société civile.

Cet exercice permet non seulement de passer en revue les réalisations mais aussi d’identifier les domaines dans lesquels il reste du pain sur la planche afin que, tous ensemble, nous puissions nous mobiliser en vue du prochain EPU de la Belgique, qui aura lieu au début de l’année 2016.

Le rapport dans son intégralité est disponible sur :
http://diplomatie.belgium.be/en/binaries/BE_UPR-Rapport_mi_parcours_sept_2013_tcm312-233038.pdfNo label found for: as_externallink.alttag