Le Ministre Reynders à propos du lancement de négociations commerciales avec le Japon

Date: 29 novembre 2012

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires Etrangères Didier Reynders se réjouit de la décision du Conseil de l’Union Européenne donnant le feu vert au lancement de négociations commerciales avec le Japon. Des études évaluent les retombées d’un accord de libre échange avec le Japon à 0.8% du PNB européen, ce qui pourrait contribuer à la création de 400.000 emplois. Par ailleurs, cette décision confirme l’engagement de l’Union Européenne vis-à-vis de l’Asie.
 
Le mandat tel qu'adopté aujourd'hui représente une base de travail qui devrait permettre de rééquilibrer et de renforcer la relation commerciale entre l'UE et le Japon.
 
La Belgique entend profiter de cette opportunité, notamment dans la pharmacie, la chimie, l’agro-alimentaire, le matériel de transport, les équipements médicaux et les services. De nombreux secteurs de l’industrie belge ont d’ailleurs activement soutenu le processus.
 
La Belgique est cependant sensible à l’importance de la problématique du secteur automobile européen, et restera particulièrement vigilante quant au respect des provisions relatives à cette activité.