Le Ministre Reynders à propos de l'usage de bombes à sous-munitions en Syrie

Date: 17 octobre 2012

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, se dit très préoccupé par des rapports concernant l’usage de bombes à sous-munitions par les autorités syriennes lors de bombardements aériens.

Ce type d’armes cause des souffrances inacceptables aux populations civiles et entraîne des conséquences humanitaires désastreuses qui subsistent longtemps après la fin des conflits.
 
Premier pays au monde à avoir adopté une loi interdisant les bombes à sous-munitions, la Belgique plaide aussi pour l’universalisation de la Convention internationale sur les Bombes à sous-munitions, qui est entrée en vigueur en 2010 et qui est actuellement soutenue par 111 pays. Didier Reynders appelle les autorités syriennes à ne pas aggraver une situation déjà très déplorable de la population civile en utilisant des moyens militaires qui vont à l’encontre d’une norme humanitaire largement soutenue.