Assemblée générale des Nations Unies: réunions bilatérales de Paul Magnette

Date: 25 septembre 2012

En marge de l'Assemblée générale de l'ONU, le ministre de la Coopération au Développement Paul Magnette a eu aujourd'hui plusieurs réunions bilatérales. Il a notamment rencontré le Ministre du Développement du Mozambique au sujet de sa nouvelle commission mixte, le Président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) sur la situation en Syrie et au Sahel, et la Directrice exécutive d'ONU Femmes Michèle Bachelet.

Mozambique

Le ministre belge de la Coopération au Développement a rencontré le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération au Développement Oldemiro Marques Baloi. La commission mixte avec le Mozambique prend fin en 2012. La Belgique y soutient en particulier des projets dans le secteur de la santé, de l’agriculture et de l'énergie renouvelable. Le Ministre Magnette a confirmé au ministre mozambicain son souhait que ces secteurs restent prioritaires dans le prochain programme de coopération, mais toutefois avec quelques nouveaux accents. Paul Magnette: "En ce qui concerne les énergies renouvelables, l’attention devrait, outre la question de l’accès des populations qui reste essentielle, également venir en soutien du développement économique." Le programme indicatif de coopération actuel 2009-2012 s’élève à un montant de 48 millions d’euros. Il devrait passer à 65 millions EUR pour les prochaines cinq années.

Le Comité international de la Croix-Rouge

Le Ministre belge de la Coopération au Développement a eu un long entretien avec le Président du Comité international de la Croix-Rouge, Peter Maurer. La collaboration entre notre pays et le CICR est ouverte et constructive. Paul Magnette a confirmé que le CICR peut continuer à compter sur l’appui concret et actif de la Belgique.

A propos de la Syrie, le Ministre Magnette et Peter Maurer se sont entendu sur la nécessité absolue de distinguer les volets politiques et humanitaires. L’aide humanitaire ne peut être instrumentalisée pour résoudre le conflit. Cependant une pression maximale doit être exercée sur les parties au conflit pour que le CICR puisse poursuivre son engagement sur le terrain, afin de briser le cercle vicieux dans lequel le pays se trouve aujourd’hui.

A propos du Sahel, qui traverse une des pires crises de son histoire, le Ministre Magnette a informé Peter Maurer de son intention d’établir un cadre financier qui permet de répondre encore plus rapidement aux besoins de la région.

Peter Maurer a remercié notre pays pour ses efforts dans le domaine de l'aide humanitaire dans ces deux régions (la Belgique a en effet récemment libéré des enveloppes supplémentaires de 2.000.000 d’euros pour l’aide humanitaire d'urgence en Syrie et 2.000.000 d’euros pour l’aide d’urgence dans la région du Sahel).

ONU FEMMES

Enfin, le Ministre Magnette a eu une réunion avec la Directrice exécutive d'ONU Femmes, Michèle Bachelet. ONU Femmes fusionne quatre anciennes agences des Nations Unies (OSAGI, DAW, UNIFEM et INSTRAW). Elle poursuit cinq objectifs: l'élimination de la discrimination contre les femmes, "l'autonomisation" des femmes, l'égalité entre les hommes et les femmes, la participation des femmes aux processus de paix et de sécurité et l'intégration des genres au sein du système des Nations Unies. En janvier de l'année prochaine, la Belgique deviendra membre du Conseil exécutif. La réunion était donc l'occasion d'échanger les points de vue dans cette perspective. Paul Magnette: "Le genre est, et reste, une priorité et un thème transversal dans la nouvelle loi sur la coopération internationale belge. Il est regrettable de constater une mise en danger des droits des femmes, en particulier en période de conflit. C’est pour cette raison qu’une augmentation substantielle dans les contributions volontaires d’ONU Femmes a été soumise au gouvernement belge."