Paul Magnette intervient dans la réunion ECOSOC lors de l’Assemblée générale des Nations unies

Date: 24 septembre 2012

Le sommet de Rio+20 sur le Développement Durable en juin dernier a rappelé la nécessité d'un système multilatéral inclusif, efficace et renforcé pour faire face aux pressants défis mondiaux. Définir des objectifs de développement durable, assurer la cohérence des politiques, renforcer  les piliers social et environnemental et maintenir une attention particulière pour les pays les moins avancés sont les défis immédiats de la communauté internationale.

"L'avenir que nous voulons", le document final de Rio +20, souligne le rôle crucial du Conseil économique et social (ECOSOC). À travers ses différents organes subsidiaires (commissions régionales, agences spécialisées, commissions fonctionnelles avec des ministres, des experts et des représentants de la société civile), le Conseil économique et social est bien placé pour assurer la mise en œuvre de l'agenda international du développement durable.

Lors de la réunion aujourd’hui, le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a souligné les 4 défis les plus pressants: la crise de l’emploi, le respect des engagements financiers envers les pays en développement, la sécurité alimentaire et la croissance verte et inclusive.

Le Ministre de la Coopération au Développement Paul Magnette a été l’un des premiers intervenants après le débat du panel. La présence d'un grand nombre de ministres prouve selon lui l'importance de la réforme en cours du Conseil économique et social. Déterminer des objectifs, un cap, revêt une importance majeure. Enfin, comme lors de la conférence de la CNUCED (Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement, avril 2012), le ministre belge de la coopération au développement a affirmé que le renforcement de la cohérence des politiques doit être la priorité absolue, de sorte que des stratégies de développement durables et équitables puissent être développées, avec une attention particulière pour la création d'emplois décents et des services sociaux en particulier pour les populations les plus vulnérables.

Le Forum politique de haut niveau, un forum politique présidé par le Premier Ministre britannique David Cameron, a été mis en place à cet effet à Rio. Selon Paul Magnette, ce forum devra indiquer une direction politique claire que le Conseil économique et social validera ensuite afin de garantir l'intégration équilibrée des trois dimensions du développement durable.

Enfin, le ministre Magnette a souligné que tous les pays de notre planète doivent être impliqués, y compris les pays les moins avancés (PMA). À cette fin, notre pays organise cette semaine, avec la Turquie et le Népal, une réunion spécifique sur les besoins, les attentes et les obligations des PMA.