Déclaration du Ministre Reynders sur l'affaire "Pussy Riot"

Date: 21 août 2012

Le Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders reste préoccupé par l’affaire “Pussy Riot”. Comme la Haute Représentante Catherine Ashton, il a regretté la condamnation à 2 ans de prison de 3 membres du groupe, Nadezhda Tolokonnikova, Maria Alyokhina et Ekaterina Samutsevitch, et a jugé cette peine disproportionnée. Les recherches actuelles à l’encontre d’autres membres du groupe punk et l’arrestation de sympathisants pacifiques posent maintenant des questions supplémentaires sur le respect de la liberté d’expression en Russie.
 
Avec ses partenaires européens, le Ministre Reynders en appelle à une forme générale de liberté d’expression en Russie, et ce sur le plan politique, sociétal et culturel. La Russie doit stimuler la participation de ses citoyens au processus de prise de décision plutôt que de la restreindre de sorte que le potentiel du pays puisse pleinement se développer. Le Ministre entend soulever cette question lors de son prochain entretien avec son homologue russe, normalement fin septembre.